Jean Louis MURAT … La ronde de nuit …

1 septembre 2013

Nous sommes en 1993« Tout est dit »   un titre qui annonce la rupture entre Jean-Louis MURAT et Marie AUDIGIER … Un texte écrit par MURAT accompagne le nouveau single du « Berger de Chamablanc ». Il s’intitule : « La ronde de nuit ». Il s’agit d’un long monologue, d’une suite effrénée de mots qui, mis les uns après les autres n’ont aucun sens. Jean-Louis BERGHEAUD nous égrène tout ce qui lui passe par la tête.  Au bout du compte, ces bouts de phrase (sans verbe), loin de constituer un charabia, sont révélatrices du personnage et poète MURAT ! Faites l’expérience vous même, prenez une feuille blanche et pendant dix minutes vous y annotez tous les noms, les mots, les pensées, les individus célèbres ou non, réels ou imaginaires  … qui vous effleurent l’esprit. Au final,  vous aurez un portrait de vous plus vrai que nature. Bizarrement, vous aurez tendance à ne mentionner que ceux pour qui vous avez de l’admiration, morts ou vivants. Plus votre culture générale est élevée et plus les noms vont défiler à la vitesse grand « V ». Vous ne verrez pas le temps passé que déjà la feuille sera noircie.  Pour ce qui me concerne, j’ai calé assez rapidement. Voilà qui me situe moyennement dans l’échelle du « savoir ». Rien d’étonnant à cela, pour le « modeste » que je suis …

En 2007-2008 Henry SPENCER « brillant personnage » et « fidèle Muratien » s’était coltiné l’exercice sur son Blog. Je ne suis pas loin de penser qu’il a raison lorsqu’il nous suggère que ces mots et idées défilant sont ceux qui trottent dans la tête d’un champion cycliste escaladant les cols du Tour de France (???) MURAT s’est toujours vu en maillot jaune. Bernard HINAULT est selon ses propres termes : « Le seul héros à ne l’avoir jamais déçu » !  Autre possibilité celle d’un homme percevant parfaitement qu’il est à la croisée des chemins. MARIE est sur le départ … Tout lui file entrer les doigts. Le soir, dans la nuit noire d’une chambre vide, il repense à tout ce qui a fait sa vie … Pour ma part c’est ainsi que je perçois l’exercice. Les deux thèses peuvent être retenues également.

laronde-verso

« La ronde de nuit » … ce sont plus de 220 regroupements de mots sans liaison aucune qui nous parlent d’histoire, de sport, de guerre et de paix, d’hier et d’aujourd’hui … Je vous propose de suivre le sieur MURAT  dans sa quête d’intemporel …

  • Agnès SOREL dame de beauté …

                   1422 – 1450

AGNES SOREL

Bien que de petite noblesse, Agnès SOREL se fait remarquer par le roi  Charles VII qui va en faire sa favorite. Elle va imposer à la cour un nouvel art de vivre. Ses queues de robe atteignent plusieurs mètres. Elle invente et impose le décolleté. Un chroniqueur de l’époque parle de « ribaudise » et « dissolution ». Le roi lui offre le 1er diamant taillé connu. Il l’a fait châtelaine de Loches et comtesse de Penthièvre. Il lui fait don du manoir de Dame de Beauté sur Marne (d’où son nom …). Le 11 février 1450 on soupçonne le Dauphin futur Louis XI de l’avoir fait empoisonner. Charles VII fou de chagrin, lui commande deux sépultures en marbre, l’une qui recevra son cœur à Jumièges, l’autre son corps à Loches. Agnès SOREL a été la première maîtresse officielle d’un roi de France !

  • De cape et d’épée …

Fait référence aux héros de l’ancienne chevalerie.

  • Salomé …

salome

Princesse juive du 1er siècle. Elle est la fille d’Hérode. Elle demande et obtient la tête Jean-Baptiste l’évangélisateur. Héroïne fugitive du Nouveau Testament, au 20ème siècle elle obtient un succès prodigieux dans tous les arts : littérature, peinture et musique. Elle est tour à tour : femme fatale, légitime ou éprise d’impossible. Elle fait l’objet de bien des fantasmes et constitue l’un des personnages qui symbolise le mieux la décadence en cette fin de 20ème siècle. Citée par les Evangiles de Marc et Mathieu, elle appartient à la littérature de FLAUBERT (1877) de MALLARME (1867) d’APOLLINAIRE  (1906) et d’Alexandre VIALATTE.

  • Le général BOULANGER …

Boulangerdetail

Georges BOULANGER naît à Rennes en 1837. Il choisit le métier des armes et entre à St Cyr. Il participe aux guerres d’Algérie (1857) puis de Cochinchine (1861). Il combat les Prussiens en (1870). BOULANGER est un original, un fringant militaire. Il affiche publiquement des convictions républicaines farouches, dans un milieu (celui des armes) traditionnellement monarchiste. Il est roturier, là où les officiers sont essentiellement issus de la noblesse. Malgré ces handicaps, il bénéficie auprès de ses paires d’un prestige inégalé. Ses détracteurs se taisent, ses admirateurs se multiplient.  En 1880 il est nommé Général. En 1886 il accède au poste de ministre de la guerre d’une France qui ne rêve que de revanche après la défaite humiliante de 1870. Il décide des mesures populaires  comme l’autorisation du port de la barbe dans les armées. Il donne dans le populisme. En mars 1886, lors de la grève des mineurs à Decazeville, il tient un discours d’apaisement. Il acquiert une vraie popularité. En cette période de crise sociale, il devient même un véritable héros. Son image figure partout (almanach, bibelots, boîtes de camembert …). Mais l’homme n’est pas courageux. Elu à la députation en 1889, ses partisans le poussent au coup d’Etat. Il refuse l’idée de devenir un dictateur. Sa maîtresse : Marguerite DE BONNEMAINS le dissuade définitivement de prendre le pouvoir. Le « Boulangisme » a vécu son heure de gloire. Malade, Marguerite s’éteint à 36 ans, des suites d’une tuberculose, le 30 septembre 1891. Georges BOULANGER se rend au cimetière  d’Ixelles (Belgique) où repose « son aimée ». Il se suicide d’une balle dans la tête.

Cette mort du tragique nous vaut ce supplément du « Petit journal »

Boulanger

Apprenant le décès de celui qu’il a nommé ministre, CLEMENCEAU aura cette phrase : « IL est mort comme il a vécu, en sous-lieutenant ». Le populisme est l’art de proposer au peuple des solutions qui lui conviennent. Décidément en beaucoup de points cette période trouble de notre République ressemble à ce que nous vivons aujourd’hui … « Le mieux y est souvent l’ennemi du bien ».

  • L’amour sorcier …

Serait-ce l’amour qui a lié Marguerite DE BONNEMAINS et Georges BOULANGER ???

bonnemains

Après le décès de Marguerite,  BOULANGER écrit : « Je ne suis plus qu’un corps sans âme ». (…) « Chaque nuit je la revois, jamais malade, mais belle, resplendissante, avec son corps impeccable et son âme toute de bonté et de nobles sentiments, qui me tend les bras et me rappelle toutes ces phrases folles que je lui redisais sans cesse, et toujours en me réveillant, j’ai dans l’oreille sa voix triste, résignée qui me dit : « Je vous attends ».

Petite observation : Beau compliment ma foi … par contre l’écriture est quelconque ! Ce fringant général pense sans doute que la qualité du texte est proportionnelle à la longueur de la phrase. Chez nos officiers supérieurs (dont j’ai été un subalterne) c’est une constante …

  • Le Cézallier …

cézallier

Plateau basaltique situé en plein coeur de l’Auvergne, à cheval sur les départements du Cantal et du Puy de Dôme … Il me semble que ce chemin mène au ciel …

  • Le Tourmalet …

Ce col des Pyrénées fait partie intégrante de la légende du Tour de France. Culminant à plus de 2000 mètres, il est escaladé pour la première fois en 1910. Trois ans plus tard, Eugène CHRISTOPHE brise sa fourche  au début de la descente. Il fait réparer chez un forgeron de Ste Marie de Campan, après avoir marché, vélo à la main pendant près de 14 kilomètres. Des champions tels que ANQUETIL et HINAULT n’ont jamais franchi ce col en tête …

1963 BAHAMONTES devançant POULIDOR au sommet du Tourmalet …

bah 1963

  • BOUVARD et PECUCHET …

Roman inachevé de Gustave FLAUBERT publié en 1881 après sa mort. Deux amis Parisiens se lancent dans l’agriculture …

Edition de 1923

bouvard

  • BRASSAÏ …

Pseudonyme de Gyula HALASZ (1899-1984) photographe Français d’origine Hongroise …

brasssai 1

Il est à noter que BRASSAÏ a écrit un livre intitulé : « Marcel PROUST sous l’emprise de la photographie ». Je vous livre sa conclusion : « A la lumière de la photographie, un nouveau PROUST  m’est apparu, une sorte de photographe mental,    considérant son corps comme une plaque ultra sensible qui sait capter et emmagasiner dans sa jeunesse des milliers d’impressions et qui, parti à la recherche du temps perdu, consacre tout son temps à les développer et à les fixer, rendant ainsi visible l’image latente de toute sa vie, dans cette photographie gigantesque que constitue à la recherche du temps perdu ».

brassai

 

  •  En Breguet …

Société anonyme des ateliers d’aviations  « BREGUET » créée en 1911 par Louis Charles BREGUET. En 1930 COSTES et BELLONTE traversent l’Atlantique avec ce type d’avion.

costes

  • Man Ray …

Photographe et peintre né le 27 août 1890 à Philadelphie, mort à Paris le 18 novembre 1976.  De son vrai nom : Emmanuel RUDNITSKY

 Man

Acteur du dadaïsme à New-York et du surréalisme à Paris. Sur sa tombe cette épitaphe : « Détaché mais pas indifférent ».

  • Rodolphe suicidé …

Rodolphe François Charles Joseph De HABSBOURG LORRAINE mort à 30 ans qui se serait suicidé après avoir assassiné sa maîtresse Marie VETSERA.

rodolphe

Le prince héritier de l’Empire Austro-Hongrois meurt le 30 janvier 1889 à Mayerling … dans des circonstances suffisamment douteuses pour qu’on s’interroge sur l’hypothèse officielle du suicide.

  • La Brinvilliers …

J’ai nommé : Marie Madeleine DREUX D’AUBREY Marquise De BRINVILLIERS, née le 2 juillet 1630 et morte le 17 juillet 1676, exécutée, décapitée en public puis jetée au bûcher.

Brinvilliers_web

Femme dépensière, elle fait emprisonner les membres de sa famille pour bénéficier seule de l’héritage. Orpheline de mère, elle est violée par un domestique dès l’âge de 7 ans ! A 10 ans elle entretient des relations incestueuses avec l’un de ses frères. Le personnage MURAT ne peut qu’être intéressé par ce type de femme, empoisonneuse et mangeuse d’hommes.

  • BURTON et Liza à Vevey …

Très probablement une allusion au couple formé par Richard BURTON et Liz TAYLOR

burton

Vevey est une ville située sur la rive nord du Lac Léman. Les amants terribles (mariés et divorcés deux fois) auraient-ils été vus dans la station chic de Vevey ? Pas impossible puisque BURTON possédait une maison à CELIGNY, localité toute proche. Il y est même enterré. Selon des sources bien informées, il aurait pris les dispositions pour qu’une place soit réservée à Liz TAYLOR dans son caveau … Peine perdue … La dernière lettre de Richard sera pour Liz … Venant de Suisse … lorsqu’elle l’ouvrira Richard n’était plus de ce monde …

Le portail d’entrée du vieux cimetière de CELIGNY où repose Richard BURTON

Cimetière

  • Les bourgeois de Calais …

Ils sont au nombre de six. il s’agit de bourgeois qui acceptent d’être livrés au Roi Edouard III après onze mois de siège. En fait, à la demande de son épouse : Philippa De Hainaut, ils furent graciés.  Calais devint une ville Anglaise le 3 août 1347 et le demeura jusqu’au 6 janvier 1558 lorsque Henri II de France reprend la ville à Marie TUDOR. L’épisode de Calais et je pense que c’est présent dans l’esprit de MURAT, vaut surtout pour l’antagonisme marqué (c’est peu de le dire) entre Français et Anglais … L’Auvergnat revendique même cette aversion.

bourgoies

Ce monument a été commandé à Rodin par la ville de Calais en 1885. Il représente les six bourgeois : Eustache DE ST PIERRE -Jacques et Pierre DE WISSANT - Jean DE VIENNE - Andrieus D’ANDRES  et Jean D’AIRE.

  • Georges CARPENTIER …

(12 janvier 1894 – 28 octobre 1975)

carpentier g

Né à LIEVIN … c’est un enfant du « pays noir ». Ses parents y tiennent un café. Il est le premier Français à devenir champion du monde de boxe le 12 octobre 1920 à Jersey. Il dispose par KO de Battling LEWINSKY

carpentier lewinsky

Dès le lendemain du combat, la presse du Nord notamment, s’empare de l’évènement …

 carpentier3

  • Hugues CAPET …

(941 – 996)

capet-h_f-2

Il devient roi de France sous le nom de Hugues 1er le premier juillet 987. Il est surnommé CAPET parce que, comme ses ancêtres, il est abbé laïc de Tours, où est conservée la relique du manteau de Saint Martin, la capa.

  • Catherine HOWARD  décapitée …

(1518 – 1542)

 C howard

Il s’agit de la cinquième épouse du roi Henri VIII d’Angleterre. Reconnue coupable d’adultère et de trahison, elle est décapitée à la tour de Londres.

  • Les peuples de cavalier …

Jean-Louis BERGHEAUD adore les chevaux, qui plus est en liberté. A la campagne (celle que Jean-Louis à connu) l’animal est l’ami de l’homme. Il participe aux travaux de la ferme. Il fait partie intégrante de la famille. Sans cheval ou bœuf point de labour. Sans semailles point de victuaille. Les peuples de cavalier, ce sont  ces populations nomades pour qui le cheval est au centre même de l’existence. Le cheval est le seul moyen de se déplacer, il sert à guerroyer. Enfant vous apprenez à monter à cheval. Vous êtes élevés au lait de cheval. Ces peuples de cavalier sont les Cosaques, les Kazakhs, les Tatars, les Mongols … pour ne citer que les plus connus.

Cavalier Cosaque 1920

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jean-Louis BERGHEAUD dès son plus jeune âge montait à cru. Dernier petit détail, BUFFALO Bill fait partie des héros du p’tit BERGHEAUD. Des cavaliers Caucasiens se sont joints à lui dans sa conquête de l’Ouest Américain.

  • Tbilissi …

Capitale de la Géorgie.

  • Pour s’y réfugier …

Lorsque tout vous file entre les doigts, il est nécessaire de trouver des refuges. L’écriture en est un pour Jean-Louis MURAT. Au moment où il écrit cette « suite » … Marie est peut-être déjà partie direction Sugères  chez sa « maman » … cette vieillie Dame pour qui Jean-Louis a beaucoup d’affection … C’est vrai … ce ne sont là que des supputations !

  • Montmorency et les Condés …

Chateau_de_Chantilly_001

Le château de Chantilly (ci-dessus) est la maison des Montmorency et des Condés. Pourquoi pas « refuge » dans ce cas « pour s’y réfugier » serait à raccorder au présent (???)

Ce château fut légué à Guillaume De Montmorency en 1484. Il fut confisqué par Richelieu (pour son usage personnel) en 1643, puis restitué au Duc d’Enghien, neveu du dernier des Montmorency. De nouveau la demeure échoit à la famille des Bourbon Condé. Le Duc d’Enghien devenu le grand CONDE  dès 1659 s’établit définitivement à Chantilly. Il fait appel à LENÔTRE  qui aménage de fort belle manière les abords du château.  CONDE  y fit représenter en 1668 le « Tartuffe » de MOLIERE (interdit à Paris) ! Les descendants de CONDE poursuivirent l’embellissement  du domaine.

Louis II de Bourbon Condé ( 1621 – 1686  )

condé

  • Lady Chatterley …

Œuvre de David Herbert LAWRENCE écrivain Britannique (1885 – 1930) qui mourut à Vence. Ce roman nous raconte l’histoire de deux êtres qui n’étaient pas faits pour se rencontrer. Un homme des bois rude et solitaire et Constance épouse d’un aristocrate infirme.   De ce livre naît un film « L’amant de Lady Chatterley » (1932) signé Marc ALLEGRET. En 2006 Pascale FERRAN en fait une adaptation très réussie pour le télévision (photo ci-dessous).

chatterley

  • Un clavecin bien tempéré …

Musique écrite par Jean Sébastien BACH.

clavecin

  • Le club des Cordeliers …

Société des amis des droits de l’Homme et du citoyen qui siège dans l’église du couvent des Cordeliers. D’où son nom … Y siègent : DANTON – FABRE D’EGLANTINE – MARAT – Camille DESMOULINS – HEBERT … Que du beau monde … qui conduira à l’échafaud pour y être conduit à leur tour. Après la fuite du roi à Varennes, les membres du « Club des Cordeliers » adressent à l’Assemblée Nationale une pétition demandant l’abolition de la Royauté.

 DANTON invectivant ses camarades du « Club des Cordeliers » …

Danton

  • COUTHON à Orcet …

Georges Auguste COUTHON est né le 22 décembre 1755 à Orcet, village du Puy de Dôme à mi chemin entre Riom et Clermont-Ferrand. Son père exerce la profession de notaire. Il est le 4ème enfant d’une famille de huit (4 meurent en bas âge) ! Il étudie le droit à Reims. Il épouse la carrière d’avocat. On le surnomme « l’avocat des pauvres ». Dès 1782 il perd l’usage de ses jambes. Il adhère aux idées révolutionnaires. Le 9 septembre 1791 il est élu député du Puy de Dôme. Il prend aussitôt fait et cause pour ROBESPIERRE. Il est conduit à l’échafaud le 28 juillet 1794, dans la même charrette que son maître ROBESPIERRE.

(1755 – 1794)

couthon

  • L’ermitage avec Madame d’EPINAY …

(1726 – 1783)

epinay

Louise d’Epinay née à Valenciennes et morte à Paris est une femme de lettres. En 1747 elle se lie d’amitié avec Jean-Jacques ROUSSEAU. Elle fait construire pour ce dernier, près du parc de la Chevrette, dans la vallée de Montmorency, une petite maison « L’Ermitage » où il trouva refuge.

Dans l’esprit de MURAT il y aurait peut-être lieu de lier « L’Ermitage avec Mme d’Epinay + Montmorency + s’y réfugier » (???) C’est une possibilité également. Ce qui me fait penser que les mots ne sont pas obligatoirement dans le bon ordre, certains en fin ou au milieu seraient à relier à d’autres ??? C’est donc à une sorte de jeu de piste que nous invite MURAT.

Mais revenons à Madame d’Epinay qui, après s’être brouillée avec ROUSSEAU devient la maîtresse de GRIMM. Outre Jean-Jacques ROUSSEAU, elle laisse derrière elle une abondante correspondance avec VOLTAIRE - BUFFON – D’ALEMBERT – DIDEROT … Excusez du peu !

  • Sur le Galibier …

Le col du Galibier est situé à la limite de la Savoie et des Hautes Alpes, il relie la Maurienne au Briançonnais. Un monument à la gloire dHenri DESGRANGES, père du Tour de France y a été érigé en 1949, au sommet du col (2556 m.)

Miguel INDURAIN dans la montée du Galibier en 1993.

indurain

  • L’ordonnance de Villers Cotterêts …  

Entre le 10 et le 15 août 1539, FRANCOIS 1er signe une ordonnance de 192 articles dans son château de Villers Cotterêts. Cet ordonnance institue tout d’abord ce que deviendra l’état-civil en exigeant des curés des paroisses qu’ils procèdent à l’enregistrement par écrit des baptêmes et donc des naissances. Des ordonnances ultérieures : Blois (1579) et St Germain-en-Laye (1667) prescrivent aussi l’enregistrement des décès et des mariages. L’ordonnance établit aussi que les actes légaux et notariés seront rédigés en Français. Au préalable le latin était de mise. Cette ordonnance a été rédigée par le chancelier Guillaume POYET avocat et membre du conseil privé du Roi.

  • Le signe que le soleil quitte au solstice d’été …

En ce cas, nous sommes le 21 juin. Le soleil quitte son « trône » pour décliner petit à petit. Nous passons du signe du « Cancer » à celui du « Lion ».

  • Géricault et son cuirassier blessé l’apothéose du soldat Français …

Ce tableau est peint par Théodore GERICAULT (1791 – 1824) en l’an 1814. Ce peintre est l’un des pionniers de l’école romantique. Le tableau de ce « cuirassier blessé » est le symbole de la débâcle de l’armée Napoléonienne durant la campagne de France.

Gericault-Cuirassier-Blesse

A cette époque la photographie n’existe pas. Le peinte où le poète sont là pour fixer dans le temps, par le pinceau ou la plume, les faits historiques de l’époque.  Les tableaux sont souvent des commandes d’état. DAVID aura été le peintre Napoléonien par excellence. Toutes les grandes batailles et plus encore les victoires font l’objet de peintures des grands maîtres. Le courage et la bravoure des soldats sont mis en exergue. C’est une ode à l’armée de Napoléon, ses généraux, mais aussi ses grognards. C’est en ce sens que MURAT évoque : « l’apothéose du soldat » … Les deux tableaux qui suivent marquent bien à leur manière cet état de fait …

Le 1er consul peint par DAVID franchissant les cols …

marengo

MURAT peint par Girodet (1812) …

Murat soldat

  • L’apprenti sorcier …

Poème symphonique de Paul DUKAS (1897) inspiré par un poème de GOETHE (1797). Walt DISNEY en 1937 en fait un long métrage composé de huit grandes œuvres musicales dont cet « Apprenti sorcier » qui accompagne  « Fantasia ».

  • Ivanhoé …

Premier roman de l’écrivain écossais Walter SCOTT qui nous conte l’histoire d’un chevalier au service du Roi « Richard coeur de lion ». C’est également le héros d’un film (1952) avec la belle Liz TAYLOR. C’est également un héros de BD. C’est le symbole du « bon contre le méchant ». Dans les années 60 les cours d’école ne sont faites que de ces jeux : « les gendarmes et les voleurs » – « les cow-boys et les indiens » … Cet Ivanhoé a tout pour emplir l’imaginaire du jeune BERGHEAUD.

IVANHOE_

La 1ère BD du héros « Ivanhoé » parait en mars 1960. La première série coure jusqu’en novembre 1988 et comprend donc 222 numéros.

  • Le miracle de Saint Janvier …

Saint Janvier naît à Naples d’une famille noble et chrétienne. il vivait au 3ème siècle et fut martyrisé en l’An 305 par les hommes de l’Empereur DIOCLETIEN. Le corps de l’évêque de  Bénévent fut enterré à Naples et son sang conservé dans une ampoule de verre. Ce sang coagulé entre en ébullition trois fois par an. Ce miracle appelé de « St Janvier » se renouvelle encore de nos jours. Est-ce incrédulité ou faut-il y croire vraiment ? Poser la question c’est déjà y répondre !

  • La pucelle vendue aux Anglais …

Il s’agit de Jeanne d’Arc. Voici ce qu’écrit Alexandre DUMAS de cet épisode : « Il y a trois voix qui crieront éternellement vengeance contre l’Angleterre : c’est celle de Jehanne d’Arc sur son bûcher; celle de Marie STUART sur son échafaud; et celle de Napoléon sur son rocher ». DUMAS poursuit : « Ainsi mourut Jehanne la pucelle. Vendue aux Anglais par un misérable, jugée par un tribunal inique, et mise à mort par des bourreaux infâmes, Charles, dont elle  avait sauvé ne fait pas un pas, pas une démarche, pas un mouvement pour la sauver. Dieu le punit. Charles mourut de faim, dans la crainte qu’il avait d’être empoisonné par son fils Louis XI, et 37 ans après sa mort, sa race s’éteignit dans la personne de Charles VIII, son petit fils ».

Jehanne d’Arc livrée aux Anglais …

jeanne_d_arc_capture

  • L’Olympia de MANET …

Edouard MANET (1832 – 1883) est issu d’une famille de grands bourgeois. Son père est haut fonctionnaire. Sa mère est la filleule du Maréchal BERNADOTTE. Tout ce petit monde réside quartier St Germain …

« L’Olympia » … est un tableau peint par Edouard MANET en 1863. Il représente une prostituée sur le pont de recevoir un nouveau client, lequel lui fait porter des fleurs par un domestique noir. Le témoin de cette scène ?  Un chant noir … la queue brandie ! Exposé en 1865 , le tableau  fait scandale. En 1863 déjà le tableau « Le déjeuner sur l’herbe » avait fait rugir les braves gens parce qu’il faisait se côtoyer une femme nue et deux jeunes gens habillés.

L’Olympia de MANET

olympia de manet

Pour « L’Olympia » c’est l’insolence manifeste de la prostituée qui choque les esprits de l’époque. Le contraste entre la servante noire et la femme blanche entièrement nue ajoute  charivari. Dans les deux cas le modèle a pour nom : Victorine MEURENT (1844 – 1927) artiste peintre elle-même. Loin des canons de l’époque Victorine est maigrelette. cela lui vaut le surnom de « crevette ». A noter que pour le « déjeuner sur l’herbe » le corps nu est celui de sa femme Suzanne LEENHOFF (plus dodu)  auquel il a rajouté au dernier moment le visage  de Victorine …

Le déjeuner sur l’herbe …

Dejeuner

  • MARAT et Charlotte CORDAY …

Le 13 juillet 1793, vers 19 heures, Anne Charlotte DE CORDAY D’ARMONT assassine, d’un coup de couteau, le député montagnard Jean-Paul MARAT, à son domicile, alors qu’il était dans son bain.

Qui est Charlotte CORDAY ? C’est répondre à la question : pourquoi cet acte ? Elle ne supporte plus la violence de la révolution. Son père est un petit aristocrate désargenté. Elle est descendante en droite ligne de Pierre CORNEILLE. Elle est très marquée par les tragédies écrites par son illustre ancêtre. En 1789, elle a 21 ans.  Depuis l’âge de 13 ans elle vit dans la solitude de l’Abbaye aux Dames de Caën où elle a été placée par son père. Elle s’est renfermée dans la lecture et la méditation. En 1790, les nouvelles mesures révolutionnaires prises contre le clergé, conduisent à la fermeture de l’Abbaye aux Dames.    Charlotte n’a d’autre solution que de trouver asile chez une tante (Madame De Bretteville) qui demeure à Caën. Charlotte est témoin des exactions des révolutionnaires. Louis XVI est guillotiné le 21 janvier 1793. On craint une invasion des troupes étrangères. Charlotte est considérée comme une « Girondine ». Elle hait les « Montagnards » dont MARAT qui appelle systématiquement à la violence par l’intermédiaire de son journal : « L’ami du peuple ». MARAT représente l’une des figures marquantes de la « terreur ».

La vie de Charlotte donne dans l’insignifiance. Pourtant, elle rêve d’un destin hors du commun. L’assassinat de MARAT lui permet de passer à la postérité. Avant d’être guillotinée, elle demande à ce que Jean-Jacques HAUER réalise son portrait. Lors du jugement et des délibérés, Charlotte CORDAY a pu faire entendre sa sensibilité de femme.

Charlotte CORDAY par Jean-Jacques HAUER le 17 juillet 1773

CORDAY HAUER

  • Un char de bois dans la forêt …

 

  • La génération spontanée …

L’idée selon laquelle la vie de certains êtres (notamment petits) viendraient sur terre suite à un phénomène dit « de génération spontanée » a longtemps été de mise. Au Moyen âge c’était péché que de penser le contraire. C’est PASTEUR en 1859 qui par ses expériences a mis à bas de façon certaine et scientifique la croyance en ce type de vie.

  • La mer Egée …
    Mer intérieure du bassin Méditerranéen située entre l’Europe et l’Asie. Va de la Crête au Sud, jusqu’au détroit des Dardanelles au nord, entre la Grèce à l’ouest et la Turquie à l’Est.

 

  • Les Templiers …

Membres de l’Ordre du Temple. Il s’agit d’un Ordre religieux et militaire issu de la chevalerie du Moyen Âge, créé en 1129. L’objectif étant la protection des pèlerins qui se rendent à Jérusalem.

  • Les Pyrénées …

Chaîne de montagne qui sépare l’Espagne de la France. Ci dessous le panorama des Pyrénées depuis la plaine de Tarbes

pyrénées

 Dans l’esprit de l’Auvergnat j’imagine qu’il pense aux cols du Tour de France que sont « Le Tourmalet – Luz Ardiden – St Lary Soudan – Le Plat d’Adet … ».

Ce sont aussi des paysages magnifiques comme ci dessous le cirque de Gavarnie …

Cirque_et_Gave_de_Gavarnie,_Pyrenees_Francaises_(Juillet_2004)

Dieu que les Pyrénées sont belles !

  • 320000 ans TAUTAVEL …

Village des Pyrénées orientales en 1971 on y retrouve le crâne d’un homme de 350000 ans environ. Il s’agit à ce jour du plus vieil homme retrouve sur le sol Français. Agé d’une vingtaine d’années il mesure 1,60 mètres. Le lieu de découverte est « La Caune de Larago » en bordure des gorges du Verdouble (voir photo ci dessous) …

Arago02

  • Madame BOVARY …

Roman de Gustave FLAUBERT paru en 1857. Nous raconte la vie d’Emma BOVARY (son mari, ses amants).

Edition reliée cuir de 1885 …

bovary

  • FOUQUIER TINVILLE …

De son vrai nom : Antoine Quentin FOUQUIER DE TINVILLE. Issu d’une famille paysanne relativement aisée. Magistrat Français de l’époque révolutionnaire, il meurt guillotiné (à son tour lui qui a fait trancher tant de têtes) le 7 mai 1795.

(1746 – 1795 )

Fouquqier-Tinville

Il effectue son droit à Paris. Il entre comme clerc principal chez le Procureur CORNILLIER. Il achète en 1773 la charge de Procureur à son patron. En 1775 il se marie avec sa cousine: Geneviève Dorothée SAUGNIER qui lui donne cinq enfants. En 1784 il perd sa femme ainsi que sa fille cadette. C’est le début d’une longue descente aux enfers. Il se remarie aussitôt. Ses affaires vont mal. Sa vie n’est que débauche et tripot. A partir de juillet 1792 il se jette résolument dans la révolution. Il est désigné par DANTON et ROBESPIERRE comme substitut du Procureur FAURE. En 1793 il remplace ce dernier.  En 17 mois il va requérir la mort de plus de 20.000 personnes. Il va jusqu’à demander à ce que la guillotine soit installée dans la salle même du tribunal ! Parmi ses victimes on dénombre : Charlotte CORDAY. Il requiert la peine de mort contre Marie Antoinette. Il envoie à l’échafaud DANTON ainsi que ROBESPIERRE - SAINT JUT - COUTHON … Il est arrêté à son tour le 31 juillet 1794. Il passe à la guillotine le 7 mai 1795 ! Ces derniers mots ??? Je vous les livre : « Je meurs pour ma patrie et sans reproche ».

  • Le royaume des deux Siciles …

Formé du royaume de Sicile (insulaire) et de celui de Naples (Sicile péninsulaire) de 1442 à 1458 et de 1846 à 1861.

  • GARBO la divine …

Greta GARBO est née le 18 septembre 1905 à STOCKOLM (Suède). De son vrai nom : Greta Louise GUSTAFSON, elle est issue d’un milieu très modeste. Fille d’un paysan Suédois, à la mort de son père (14 ans), elle quitte l’école. Elle aura entouré toute sa vie d’un vrai mystère. A noter qu’elle aura été l’une des rares actrices à passer avec succès du muet au parler. Son interprétation de « La dame aux camélias » est considérée comme la plus belle qui soit. Elle décède le 15 avril 1990. Avant de mourir elle aura ces mots : « Toute ma vie j’ai été un symbole. Je veux devenir un être humain ».

95h47/huch/2501/12

Ce visage parfait, cette beauté glacée valent mieux que tout discours !

  • Greenwich …

Méridien d’origine qui sert de référence internationale de longitude. Il s’agit du méridien 1er. La longitude y est de zéro degré.

greewich

  • Les champs catalauniques …

Vient de « catalaunes » (un peuple de Gaulois). Leur territoire se situe da l’actuelle région de Chalons en Champagne (Marne). En 451 les Huns d’ATTILA  y subirent une défaite des Romains commandés par AETIUS.

  • Grouchy …

(1766 – 1847)

grouchy

Désigné par tous comme le responsable de la défaite de Waterloo !

Issu d’une famille noble de Normandie. Il est beau-frère de CONDORCET par sa sœur. En 1792 il est nommé Maréchal de camp et commande la cavalerie de l’armée des Alpes. Napoléon le nomme Maréchal de France. Durant la bataille de Waterloo, il se trouve à la tête de 30.000 hommes. Il est sensé poursuivre les Prussiens de BLUCHER et empêcher que ceux-ci se joignent aux Anglais de WELLINGTON. Au lieu que d’être sur le théâtre de Waterloo, il se laisse piéger par les troupes de THIELMAN qui le conduisent à Wavre. L’absence des soldats de GROUCHY prive NAPOLEON de sa droite et change la victoire en déroute.

Victor-Hugo évoque cet épisode dans un poème intitulé « L’expiation » (paru en 1853) : « Le soir tombait; la lutte était ardente et noire. Il avait l’offensive et presque la victoire. Il tenait WELLINGTON acculé sur un bois. Sa lunette à la main, il observait parfois le centre du combat, point obscur ou tressaille la mêlée effroyable et vivante broussaille. Et parfois l’horizon, sombre comme la mer. Soudain, joyeux, il dit : « GROUCHY » – C’était « BLUCHER. L’espoir changea de camp, le combat changea d’âme ».   

Pour GROUCHY il s’ensuivit un profond discrédit. Il trouve exile aux Etats-Unis avant de revenir en France en 1821. Il meurt en 1847 à St Etienne. son nom est inscrit sur l’Arc de Triomphe.

  • Devenir folle et se noyer …

 

  • DU GUESCLIN  et les grandes compagnies …

du_guesclin

Aîné d’une famille de la petite noblesse Bretonne, il nait entre 1315 et 1320 au château de la Motte Broons près de Dinan. Il décède le 13 juillet 1380 devant Châteauneuf de Randon. Comme il est d’usage, jusqu’à l’âge de 5 ans le petit Bertrand est placé en nourrice et élevé par des agriculteurs. Il nous est décrit comme « petit,  les jambes courtes et noueuses, les épaules larges, les bras longs, la tête ronde et ingrate ». Le trouvère CUVELIER dit de lui qu’il fut : « L’enfant le plus laid qu’il y eut de rennes à Dinan ». Il n’était pas aimé de ses parents. Fort de son corps, habile dans les combats, il se sent la vocation d’un guerrier.

Dès le début de la guerre de 100 ans, il se fait remarquer par son esprit rusé. En 1631 il passe au service du roi de France. Il est nommé Connétable de France en octobre 1370 par Charles V. Il chasse les Anglais de Normandie, Guyenne, Saintonge et Poitou. En 1380 il combat les « Grandes compagnies » en Auvergne. Il meurt le 13 juillet 1380, deux mois avant Charles V qu’il avait tant servi ! Il avait émis le vœu de reposer sur ses terres de Bretagne. Ses entrailles sont en fait conservées au Puy en Velay (église St Laurent), ses chairs inhumées à Montferrand. Son squelette fut laissé dans la basilique royale de St Denis sur ordre de Charles V. Seul son cœur repose à Dinan, terre de Bretagne.

Les grandes compagnies regroupaient les mercenaires privés d’employeur en temps de paix.

  • L’obscur objet du désir …

Référence au film de BUNUEL ? Pas certain …

bunuel

La réponse, je préfère aller la cueillir dans cette définition de PLATON : « Ce qu’on n’a pas, ce qu’on n’est pas, ce dont on manque, voilà l’objet du désir ».

  • La Saint Barthélémy …

Il s’agit d’un épisode sanglant de la guerre de religion. Le 24 août 1572, jour de la St Barthélémy, les protestants sont massacrés, essentiellement à Paris. De 1562 à 1598 catholiques et protestants s’affrontent. L’édit de Nantes en 1598 met fin à cette période trouble.

st barthélémy

  • La danse de saint Guy …

Maladie nerveuse qui a pour nom scientifique : chorée de Sydenham (pour les enfants) et chorée de Huntington (pour les adultes). Au Moyen Âge, les malades atteints de cette maladie étaient souvent considérés comme étant « possédés par le démon » et donc brûlés vifs !

Mais pourquoi « danse de saint Guy » ? La légende dit que « Vitus » (équivalent de Guy en latin), né en Sicile, fut martyrisé à 12 ans pour avoir refusé d’adorer les idoles. Il fut traduit devant l’Empereur DIOCLETIEN qui lui fit subir les pires atrocités. Il en mourut. C’est durant le transfert de ses cendres de la France vers la Saxe que plusieurs miracles furent constatés. Depuis Guy est le protecteur des épileptiques et des malades atteints de chorée …

  • Pas d’orchidées pour Miss Blandish …

Film de Robert ALDRICH (1971)

affiche-pas-d-orchidees-pour-miss-blandish

Adaptation du roman policier écrit par James HADLEY CHASE (1939)

  • La Conciergerie …

Ce bâtiment édifié à la demande de Philippe LE BEL au début du 14ème siècle nous raconte l’histoire de Paris.

La conciergerie était dans un premier temps le titre porté par le gouverneur du Roi. Ce bâtiment à toute une histoire … Il a servi de prison pour les personnes ayant attenté à la vie du roi, c’est le cas de RAVAILLAC. Son nom est particulièrement attaché à la période de « terreur » pendant la révolution Française. La conciergerie est la prison du tribunal révolutionnaire. S’y trouver vous assure de la guillotine. Cette prison a vu passer : Marie Antoinette – Charlotte CORDAY - Madame ROLAND – DANTON - le Générale HOCHE – ROBESPIERRE … 

conciergerie

  • Chandernagor et Pondichéry …

Deux des principaux comptoirs Français en Inde jusqu’en 1954.

  • La cathédrale Sainte Sophie …

La cathédrale Sainte Sophie de … KIEV a été conçue pour rivaliser avec la Basilique Sainte Sophie de CONSTANTINOPLE

Kiev: Saint-Sophia Cathedral, Kiev-Pechersk Lavra

Cette dernière est considérée comme la huitième merveille du monde. D’abord basilique, puis mosquée avant de se transformer en musée.

Les églises sont souvent comme les hommes. Elles se gaussent de leur beauté et caractéristiques  (hauteur de clocher, éclat des dorures …) pour imposer aux yeux de tous un « Dieu qui n’existe peut-être pas » ??? L’Eglise est vaniteuse …

basilique ste sophie

  • Bouvines …

Le bataille de BOUVINES a lieu le 27 juillet 1214. Elle oppose les troupes de Philippe Auguste à celles de Jean sans Terre duc d’Aquitaine, et Normandie et roi d’Angleterre. Le roi de France emporte la victoire.

bouvines

  • Vol de nuit …

Roman ou plutôt nouvelle écrit par St EXUPERY, paru en décembre 1931, qui obtient le « Prix Femina ». J’en retire cette citation : « Aimez ceux que vous commandez. Mais sans le leur dire ». 

  • Voyage autour de ma chambre …

MURAT y tourne en rond !

 

  • La pâtisserie Austro-Hongroise …

Jean-Louis BERGHEAUD est un gourmand. Il reconnaît avoir un faible pour le chocolat. Je ne sais pas s’il en est de même pour la pâtisserie ?

La pâtisserie est une spécialité Autrichienne. C’est ainsi que le croissant  a été inventé à Vienne et non pas à Paris. Les boulangers de la capitale Autrichienne, lors du siège de leur ville par les Ottomans en 1638, travaillant de nuit, se seraient aperçus que l’ennemi s’apprêtait à attaquer la ville. Ils auraient donc donné l’alerte. En récompense ils reçoivent l’autorisation de fabriquer des pâtisseries en pâte levée, en forme de croissant, soit le symbole de l’étendard Turc ! Le raccourci est fait. Le mot « Viennoiserie » y trouve son origine.

En 1770, le croissant arrive en France. C’est la reine Marie Antoinette qui l’introduit à la cour. Mais il faudra attendre 1838 pour que le Baron August ZANG (secrétaire à l’Ambassade d’Autriche) installe au 92, rue de Richelieu, une escouade d’ouvriers boulangers Autrichiens fabriquant ce fameux croissant et le pain  Viennois, pour que le peuple Parisien adopte cette spécialité …

patisserie a h

  • Venise 90 églises … 

Venise fourmille d’églises. Elles seraient 84 encore intactes. La plus célèbre étant sans conteste la basilique Saint Marc …

 basiliqstmarc

  • SADE petit marquis …

(1740 - 1814)

sade

Elevé et éduqué chez les jésuites au collège de la cavalerie royale, Donation Alphonse François DE SADE, passe une grande partie de sa vie en prison où il mourra. Ses mœurs et ses écrits : « Les 120 journées de Sodome » – « L’école du libertinage » – « Justine ou les malheurs de la vertu » sont autant de provocations  libertines que la société prude ne peut accepter et se doit donc de réprimer … ! La plume du Marquis est une critique acérée de l’époque. Dans « La nouvelle Justine » il écrit : « Je suis l’homme de la nature avant d’être celui de la société ». Une signature en somme !

  • La Transylvanie … 

Région du Centre Ouest de la Roumanie, délimitée par les montagnes des Carpathes. Le mot veut dire « au-delà des forêts » … Cette région a servi de décor au roman de Jules VERNES : « La château des Carpathes ».

Les gorges de  Turda en Roumanie …

turda

  • Les Médicis …

Le fondateur de la dynastie a pour nom : Jean DE MEDICIS (1360 -1429). son fils Cosme lui succède (1389 – 1464).  Sous son ère les affaires de la famille sont florissantes. Les 1ers MEDICIS prêtent de l’argent à des personnes en difficulté.  A cette époque l’usure, c’est à dire le prêt à intérêt est frappé d’anathème par l’Eglise. Pourtant celle ci se montre bienveillante. Et pour cause … rapidement, l’argent gagné par les MEDICIS sert en partie à couvrir les dépenses papales ! Cosme est également un parfait mécène. Il soutient des artistes tels que FRA ANGELICO. Il participe grandement à la Renaissance Italienne. La magnificence des MEDICIS prend fin avec Laurent dit « Le magnifique » qui décède en 1492. Laurent DE MEDICIS  a été un grand soutien à Léonard DE VINCI ainsi qu’à Michel ANGE et BOTICELLI … Pour résumer les MEDICIS sont des Européens, banquiers et mécènes. Nicolas MACHIAVEL (1469 – 1527) qui ne les porte pas dans son cœur les qualifie de  : « races d’usuriers ».

Cosme MEDICIS (1389 – 1464)

cosme_medici_ancien

  • La geôle de reading …

Jean-Louis MURAT fait référence au roman d’Oscar WILDE intitulé : « La ballade de la geôle de Reading » (1898). WILDE naît à DUBLIN en 1854. Il décède à PARIS  en 1900, dans le plus grand dénuement. Il n’a que 46 ans ! Né dans une famille bourgeoise, d’un père oculiste et d’une mère poétesse. Il a un parcours scolaire des plus brillants.

wilde

Dramaturge de renom, au faite de sa gloire, il poursuit le père de son amant Alfred Bruce DOUGLAS pour diffamation. WILDE est homosexuel et il assume. Dans l’Angleterre Victorienne il est condamné pour « grave immoralité ». Il est emprisonné. Les procès intentés vont le ruiner. A sa sortie de prison en mai 1897, il quitte la Grande Bretagne pour la France. C’est dans ce nouveau pays d’accueil qu’il va écrire « La ballade de la geôle de Reading ». Il s’agit d’un long poème évoquant son expérience éprouvante de la vie en prison qui se termine ainsi : « Le lâche se sert d’un baiser, et d’une épée l’homme d’honneur ». Dans ce livre WILDE nous conte aussi l’histoire de Charles Thomas WOOLDRIDGE. Ce cavalier de la garde royale avait égorgé sa femme le 29 mars 1896 dans une crise de jalousie. Il a été pendu à Reading le 7 juillet à 8 heures du matin …

Voici un extrait de ce poème : « Quand on le prit près de la morte/Du sang et du vin sur les mains/La pauvre morte qu’il aimait/Et dont il devint l’assassin/Il marchait, habit gris râpé/Parmi les Hommes en Procès/Une casquette sur la tête/Son pas semblait gai et léger/Mais dans ses yeux ouverts au jour/Jamais ne vis tant de regret/Tant de regret jamais ne vis ».

  • Bel ami …

Roman écrit par Guy de Maupassant. Ce « bel ami » est un arriviste absolu. Petit employé, âgé de 25 ans, il monte à Paris dans le but de « réussir« . Il va, grâce aux femmes qu’il séduit, gravir tous les échelons d’un journal Parisien et épouser la fille du Directeur …

bel ami

Evoquant ce livre Julien GREEN écrit en 1971 : « Nous avons beaucoup à apprendre de MAUPASSANT sous le rapport de la brièveté et aussi de la compassion humaine. Sa grivoiserie cache un grand écrivain et peut-être un homme d’une grande bonté ».

Guy DE MAUPASSANT (1850 - 1893)

maupassant

  • Le soleil d’Austerlitz …

La référence au « soleil » est en rapport avec l’éclat de cette victoire  (2 décembre 1805) dite des « Trois Empereurs ».

A noter également que le jour de la bataille, le soleil se levant à l’Est, il avait illuminé les Austro-Russes en premier, laissant les Français gravir la colline dans le brouillard. Dans un compte rendu de la bataille on peut lire : « Le 11 frimaire, je jour paru enfin. le soleil se leva radieux ».

La bataille d’Austerlitz vue par François GERARD …

austerlitz par F Gerard

  • Il pleut bergère …

Chanson écrite en 1780 par FABRE D’EGLANTINE. Elle s’adresse à Marie Antoinette d’Autriche qui aimait à jouer « les bergères » dans le parc du château de Versailles … La légende dit que le Révolutionnaire fredonnait cette chanson lorsqu’il fut invité à monter sur l’échafaud à son tour …

En 1994, dans une interview parue dans la revue « Message » MURAT est interrogé sur la ou les chansons qu’il préfère. La 1ère citée est : « Il Pleut bergère » !  

 il pleut bergère

  • Elie FAURE …

(1873 – 1937)

elie_faure-a8431

Ci dessus, photographié par NADAR … Son père est négociant en vin. Très tôt il se passionne pour l’art. Il est l’auteur d’une « Histoire de l’art » qui fait toujours référence de nos jours. Voici ce qu’il écrit en préambule à cette encyclopédie : « L’artiste nous apporte l’esprit, le milieu fournit l’image, et le drame de l’art tourne autour du point d’équilibre où cet esprit et cette image se voient contraints de s’accorder ».

  • L’entrevue du drap d’or …

Le « camp » du même nom est déjà évoqué dans le dictionnaire « Muratien ».

Près de Calais, le roi de France va recevoir le roi d’Angleterre. FRANCOIS 1er (25 ans) s’installe à Ardres. Henri VIII prend ses quartiers à Guines. L’un et l’autre vont rivaliser d’apparat. Les deux souverains se rencontrent le 7 juin 1520. Ils s’expriment en Français. Durant un mois ce sera bombance et joutes à cheval. C’est à qui fera plus preuve de panache. Au tir à l’arc l’Anglais est vainqueur. A la lutte François 1er ne fait qu’une bouchée de son adversaire. Au cours d’un combat à main nue, HENRI VIII est rapidement maîtrisé. L’Anglais prend cet échec trop rapide comme une humiliation. Finalement cette entrevue n’aboutit à la signature d’aucun traité !

Représentation du « camp du drap d’or » huile sur toile 1545

drap d'or

  • Le diable au corps …

Roman de Raymond RADIGUET paru en 1923. Il s’agit de la première œuvre d’un jeune écrivain mort à 23 ans. RADIGUET fut l’ami de Jean COCTEAU. Ce livre raconte la vie d’un lycéen (François 18 ans) qui s’éprend d’une jeune femme (Marthe) dont le fiancé (Jacques) est au front. RADIGUET nous conte un amour fou, absolu, malgré et contre tous. Le livre fait scandale. Marthe meurt en mettant au monde l’enfant de François, qui sera dorénavant la seule raison de vivre de Jacques …

En 1947, Claude AUTANT LARA porte l’œuvre à l’écran. Gérard PHILIPPE tient le rôle principal. 

Portait peint par MODIGLIANI

R radiguet par Modiglian 1915

Une expression dit : « Avoir le diable au corps » qui veut dire : « Etre plein d’énergie ». 

  • Nuit Saint Georges …

Commune du département de la Côte d’Or, célèbre pour son vin. Initialement la commune s’appelait « Nuits ». « St Georges » étant une des appellations les plus prestigieuses, ce nom est accolé à celui de « Nuits » pour en faire « Nuit St Georges »

nuits

  • Aliénor …

Dite d’Aquitaine, née vers 1122 et décédée le 31 mars 1204 à Poitiers ou à l’abbaye de Fontevraud. Elle aura été tour à tour Reine de France puis d’Angleterre en épousant d’abord Louis VII puis Henri DE PLANTAGNET (futur roi Anglais). Son second fils aura pour nom : « Richard cœur de lion ».

alienor

  • La poule aux œufs d’or … 

Fable de Jean DE LA FONTAINE : « L’avarice perd tout en voulant tout gagner/Je ne veux pour le témoigner/Que celui dont la poule, à ce que dit la fable/Pondait tous les jours un œuf d’or/Il crut que dans son corps elle avait un trésor/Il la tua, l’ouvrit, et la trouva semblable/A celles dont les œufs ne lui rapportaient rien/S’étant lui-même ôté le plus beau de son bien/Belle leçon pour les gens chiches/Pendant ces derniers temps, combien en as-tu vus/Qui du soir au matin sont pauvres devenus/Pour vouloir trop tôt être riches ? ».

Il s’agit là de l’adaptation par le fabuliste Français d’une fable attribuée à ESOPE. Elle a été éditée pour la 1ère fois en 1668.

  • La bête de Gévaudan …

Entre 1764 et 1767, la bête de Gévaudan tue plus de 100 personnes, uniquement des femmes et des enfants. Ces meurtres atroces sont à l’époque attribués à une bête sauvage. Le Gévaudan correspond à l’actuelle Corrèze mais également à l’Ardèche, la Haute Loire et  le Cantal.

La première attaque a pour cadre la commune de Langogne. Une femme est attaquée, mais les bœufs mettent en fuite l’animal. Le prédateur est décrit avec :   »une grosse tête, des flancs rougeâtres, une bande noire tout au long du dos, une queue très touffue, des pattes larges munies de grandes griffes ».

Illustration du 18ème siècle …

gevaudan-2

Les paysans ne parlent pas d’un loup. Les attaques sanglantes se succèdent. L’animal fait preuve d’une grande mobilité (du Gévaudan jusqu’en Auvergne). Une vraie psychose s’installe. L’autorité même de Louis XIV est mise en cause. A cette époque on croit en Dieu mais aussi au Diable. Plusieurs fois, l’animal pourchassé est blessé mais il réussit toujours à prendre la fuite. Par ailleurs, des personnes ont été décapitées. Des corps ont été entièrement déshabillés. Il y a donc forcément intervention humaine ! En fait, certains crimes sont le fait d’un animal, d’autre sont ceux d’un pervers sexuel. Plusieurs battues sont effectuées. L’animal supposé être « la bête du Gévaudan » est tué par un garde-forestier qui a pour nom Jean CHASTEL. L’animal abattu se révèle être un hybride entre le chien et le loup. Il n’est pas impossible que VHASGTEL ait domestiqué ce type d’animal pour attaquer l’homme. CHASTEL n’a jamais été condamné pour ces faits « supposés ». Dans le village de BESSEYRE ST MARY une stèle honore l’acte de bravoure du garde forestier. Il n’empêche que les doutes subsistent. Après sa mort, sa maison fut brûlée et les cendres recouverts de sel, attestent de la défiance des villageois vis à vis de CHASTEL.

  • Les Dardanelles …

Le détroit des Dardanelles appelé « Hellespont » dans l’Antiquité, est situé entre la mer Egée et celle de Marmara. Ce détroit a fait l’objet de bien des convoitises. Il a donc été le cadre de nombreux conflits. Les trois principaux étant : 1 – La guerre de Troie (âge de bronze soit moins huit siècles avant notre ère)  – 2  La guerre Médique (moins 480  avant Jésus Christ) – 3 La bataille des Dardanelles en 1915.

Vue sur les Dardanelles depuis la péninsule  De Gallipoli …

dardanelles-vue

  • Les caves du Vatican …

Roman d’André GIDE paru en 1914.

les caves

  • KISSINGER …

De son prénom Henry … Diplomate américain, juif et allemand de naissance. Né en 1923 à Fürth (Allemagne), il émigre en 1938 pour les Etats-Unis pour fuir les Nazies. Secrétaire d’Etat sous l’ère du Président NIXON, il reçoit le Nobel de la Paix en 1973 marquant son action en faveur de la paix au Vietnam.

kissinger

  • LE DUC THO …

(1911 – 1990)

95c45/huch/2307/3

Homme politique, diplomate et militaire Vietnamien.   LE DUC THO participe aux négociations de paix et à ce titre il reçoit le Nobel de la paix (1973).

J’ai dissocié KISSINGER de LE DUC THO … probablement que dans l’esprit de MURAT il n’en est pas de même.

  • Lolita à Guadalajara …

 Bar branché à Guadalajara ???

  • Gloria LASSO …

Chanteuse espagnole née en 1922 en Catalogne et décédée en 2005 au Mexique. Chanteuse populaire par excellence.

gloria lasso

  • La Bastide MURAT …

Ville du Lot. Joaquim MURAT y est né le 25 mars 1767. Il est le dernier des onze enfants d’un couple d’aubergistes.

La maison natale de   Joachim MURAT

muratt maison natale

  • ZAPATA …

Emiliano  ZAPATA SALASAR dit « Caudillo » né le 8 août 1879 et décédé le 10 avril 1919. Révolutionnaire Mexicain.

Emiliano_Zapata4

Fils d’un milieu assez aisé (ses parents possèdent leurs propres terres). Il se marie 27 fois. Il participe activement à la révolution de 1910 contre le Président DIAZ. Il a cette phrase (parfait résumé du personnage) : « Plutôt mourir debout que de vivre à genoux ».

  •  Brentano frère de Bettina …

9 sept. 1778 – 28 juillet 1842 … Clemens BRENTANO

Clemens_Brentano

Clemens BRENTANO est né près de Coblence (Allemagne). Toute sa famille est originaire de Lombardie. Parmi ses 17 frères et sœurs, il compte BETTINA VON ARNIM qui est l’amie de GOETHE  et de BEETHOVEN. Clemens BRENTANO est l’auteur du poème « La ballade de Lore lay ».  Le mari de BETTINA soit Achim VON ARNIM fait partie du cénacle romantique d’Heidelberg.

4 avril 1785 – 20 JANVIER 1859 … Bettina VON ARNIM … 

Bettina_von_Arnim

  • Don Juan et Giacomo …

Don Juan est avant tout un mythe, créé par TIRSO DE MOLINA en 1630 en Espagne, repris par MOLIERE  et MOZART  pour ne citer qu’eux !

Don Juan recherche et vit dans la jouissance de l’instant présent et le plaisir. Il s’oppose aux contraintes et règles sociales, morales  et religieuses. Il ignore autrui. Il est à la fois jouisseur, cynique, égoïste et destructeur.

Illustration Don ou Dom Juan …

dom-juan-3562503

Giacomo … de son nom de famille CASANOVA est né le 2 avril 1724 à Venise. Il meurt le 4 juin 1798 à Dux. Personnage réel donc, il utilise de nombreux pseudonymes, exerce divers métiers (violoniste, écrivain, diplomate, bibliothécaire …). Il publie en Français sous le nom de Jacques CASANOVA DE SEINGALT. Aventurier, il fait de son nom le symbole de la séduction. Pour conquérir les femmes il use de charme et de perfidie.

Buste de CASANOVA …

casanova-2-sized

MURAT réunit le mythe et celui qui le symbolise … GIACOMO

Les citations qui suivent nous permettent de mieux cerner le personnage :

- « Les Français sont jaloux de leurs maîtresses, et jamais de leurs femmes ».

- « L’homme qui veut s’instruire doit lire d’abord, et puis voyager pour rectifier ce qu’il a appris ».

- « Si les plaisirs sont passagers, les peines le sont aussi ».

- « Dans l’examen de la beauté d’une femme, la première chose que j’écarte ce sont les jambes ».  

  • Viviane au fond du lac …

Voilà qui fait référence à la légende de « Viviane » fille d’un seigneur de la forêt de Brocéliande, nommé DYONNAS. Un jour Viviane rencontre Merlin. Celle-ci est assise au bord de la fontaine de Barenton. Merlin éprouve un choc, il tombe amoureux de la belle.  Il lui construit un château de cristal, en une nuit, au fond du lac. C’est pour cela qu’on l’appelle « Viviane Dame du lac ». Le château n’est visible que de Viviane et de ses serviteurs. Merlin transmet à Viviane le secret de l’emprisonnement éternel que lui-même ne savait pas défaire. Un brin jalouse, Viviane use de ce sortilège pour enfermer son amant dans un arbre de la forêt. Ils y courent encore.

Viviane élèvera LANCELOT après l’avoir enlevé à sa mère.

Etang du château de Comper qui abrite le château de cristal de Viviane

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Ta silhouette au repos …

Non … ne me dites pas qu’il fait allusion à la partie la plus virile de son corps …

  • Pandora …

Pandore (ou Pandora) est issue de la mythologie Grecque. Son nom signifie : tous les dons. On la connaît également sous le nom de Anésidora qui signifie : celle qui fait sortir les présents des profondeurs.

Pandore ou Pandora … 1ère femme …

pandore

Le terme utilisé par MURAT fait donc référence à PANDORE (la 1ère femme).  ZEUS offrit la main de PANDORE  à EPIMETHEE. PANDORE apporte dans ses bagages une boîte mystérieuse que ZEUS lui a interdit d’ouvrir. Cette boîte contenait tous les maux de l’humanité : vieillesse, maladie, guerre, famine … PANDORE ne peut s’empêcher d’ouvrir la boîte qu’elle tenta de refermer aussitôt. Il était trop tard. Depuis on appelle cette boîte … celle de PANDORE 

Pandora ouvrant la boîte …

Pandora_-_John_William_Waterhouse

  • La Florentine Mona Lisa …

MURAT évoque ainsi LA JOCONDE peinte par Léonard DE VINCI entre 1503 et 1506. La JOCONDE est le portrait de « Mona Lisa ».

Acquise par François 1er, cette peinture à l’huile représente la Florentine Lisa GHERARDINI épouse de Francesco DEL GIOCONDO. Lisa est née à Florence le 15 juin 1479. Elle est l’aînée de 7 enfants. Le 5 mars 1495 elle se marie à Francesco DEL GIACONDO marchand d’étoffes. Le couple aura 5 enfants. L’époux décède en 1538 de la peste.  Francesco semble avoir commandé le portrait de sa femme « Mona Lisa » pour la naissance de leur deuxième enfant soit « Andréa » (1502). 

La belle Mona Lisa

joconde

  • Le grand canal …

Se trouve à Venise où il serpente sur 38 kilomètres et 50 mètres de large.

Le grand canal Vénitien …

grand canal venise

Versailles possède aussi son « Grand Canal » construit par LE NOTRE entre 1667 et 1679 en forme de croix … Au préalable l’emplacement était constitué d’une zone marécageuse appelée « étangs puants » à l’origine de bien des maladies pour les Versaillais, si bien que nombreux furent ceux qui tentèrent de dissuader Louis XIV d’effectuer des travaux dans cette zone …

Le grand canal du château de Versailles …

grand canal versailles

  • Splendeurs et misères des courtisanes … 

Roman dHonoré DE BALZAC publié entre 1838 et 1847.

SPLENDEURS

BALZAC y vante les qualités de l’argot : « Un mot sur la langue des grecs, des filous, des voleurs et des assassins, nommée l’argot, et que la littérature a, dans ces derniers temps, employée avec tant de succès…il n’est pas de langue plus énergique, plus colorée que celle de ce monde souterrain qui, depuis l’origine des empires à capitale, s’agite dans les caves, dans les sentines, dans le troisième-dessous des sociétés, pour emprunter à l’art dramatique une expression vive et saisissante. Le monde n’est-il pas un théâtre ? ».  L’auteur poursuit : « Chaque mot de ce langage est une image brutale, ingénieuse, ou terrible…Tout est farouche dans cet idiome…l’argot…suit la civilisation, il la talonne… ». BALZAC  se fend également d’un aparté  sur le monde des escarpes : « La prostitution et le vol sont deux protestations, mâle et femelle, de l’état naturel contre l’état social…Le voleur ne met pas en question dans des livres sophistiques, la propriété, l’hérédité, les garanties sociales ; il les supprime net, pour lui, voler, c’est rentrer dans son bien. ».

  • Fachoda …

Les faits se déroulent en 1898. « Fachoda » relate un incident qui met face à face les troupes du Capitaine MARCHAND et celles du Britannique KITCHENER. Le premier pour le compte de la France, tente de réaliser la liaison Dakar – Djibouti. Le second, sous les couleurs de la perfide Albion tente de relier Le Cap au Caire. Les Anglais et les Français se disputent le Fort de Fachoda (ancien fort Turc situé sur la rive gauche du Nil). Sur décision du gouvernement Français, MARCHAND doit laisser la place aux Anglais. Cet accord ouvre la voie à « l’entente cordiale ». Beaucoup de patriotes en France vivent cet épisode comme une véritable humiliation.

Les cadres de la mission MARCHAND … 

FACHODA

  • Le Potomac …

Fleuve de l’est des Etats-Unis. prend sa source dans le Maryland, arrose la ville de Washington …

  • MILLER à Sarlat …

L’écrivain Américain Henry MILLER disait que  Sarlat : « était le paradis des Français« . Il lui fallait par ailleurs voir Rocamadour avant de se rendre en Grèce. C’est en 1946 que MILLER se trouvant à Sarlat fait la connaissance du Docteur Jean-Charles DE FONTBRUNE. Il séjourne une semaine chez ce dernier. Leur intérêt pour « Nostradamus » les a rapprochés.

Dans son livre « Le colosse de Maroussi », évoquant cette région de France MILLER  écrit : « Un coup d’œil sur la rivière noire et mystérieuse, du haut de la magnifique falaise, quand on sort de Domme, suffit pour qu’on emporte un souvenir d’une gratitude impérissable. pour moi, cette rivière, ce pays appartiennent au poète Rainer Maria RILKE. Ce n’est pas plus la France que l’Autriche, ni même que l’Europe : c’est la terre d’enchantement que les poètes ont jalonné et qu’ils ont seuls le droit de revendiquer ». (…) « Un paradis de fait, dont la réputation doit remonter à des milliers et des milliers d’années ».

 miller.jpg

  • Le danseur étoile …
  • Yalta …

Conférence qui regroupe du 4 au 11 février 1945 CHURCHILL - STALINE et ROOSEVELT qui vont décider des suites à donner à la défaite allemande. Il s’agit là d’un partage du monde en zones d’influence.

yalta

  • Wolf …

 

  • Carnac …

Commune du Morbihan connue pour ses alignements qui sont au nombre de 2934 !

menhirs carnac

  • La prise de Grenade … 

De 1482 à 1491 un conflit oppose les royaumes d’Aragon et Castille à celui de Grenade. D’un côté les Chrétiens, de l’autre les Musulmans. La ville de Grenade, dernier bastion Musulman cède le 2 janvier 1492. A partir de cette date, la réunification sous la bannière catholique est effective. Elle signe la fin de plus de 780 ans de présence arabe dans la péninsule Ibérique.

grenade1

  • Gordon Pacha …

Charles George GORDON est un général Anglais surnommé « Gordon pacha ». Il est né le 28 janvier 1833 et décède à Khartoum au Soudan le 26 janvier 1885. Au service de l’Angleterre, il réorganise l’armée Chinoise. En 1874 il sert l’Egypte. Il y revient en 1884 pour sauver Khartoum assiégé.  Il pensait pouvoir y accomplir le travail réalisé en Chine. Il est soutenu par la population locale. En 1885 les derviches le capturent et le tuent.

So British … !

gordon pacha

  • Au palais de la Paix à La Haye …

Cette idée d’un Palais de la Paix naît en 1900 d’une discussion entre deux diplomates, l’un américain et l’autre russe. Ce Palais de la Paix est le siège de la cour internationale de justice. Une galerie est réservée aux hommes de paix. Y trônent : Jean MONNET - Nelson MANDELAGANDHI  - NERHU ...

palais de la paix la haye

  • Ce qu’on dit dans le Père DUCHESNE …

Le révolutionnaire HEBERT tient un journal intitulé : « Le père DUCHE(S)NE ». HEBERT est l’un des principaux dirigeants de la « Commune » et du  « Club des Cordeliers ». Son journal est publié dès 1790. Il est guillotiné en 1794. S’est d’abord écrit avec un « S » pour s’en passer au final …

HEBERT use d’expressions populaires pour parler au peuple. Son journal est distribué par des colporteurs. C’est « l’écho sonore des sans-culottes » qui se fait entendre.

pere

HEBERT invente des mots nouveaux qui flattent le petit peuple et ridiculisent les riches, les royalistes. C’est ainsi qu’apparaît le terme : « jean foutre ». Les écrits d’HEBERT sont : « Le thermomètre du jour ». Apparaissent les mots : « Viedase – jeantillâtre – valetaille – bellâtre – foutu dandin – brid’oison ». Le mot « cul » est souvent mis en avant. Exemple : « Aller de cul en tête » et « Foutre la paille au cul ». Autres nouveautés : « Pousser par haut et par bas – grande ribotte – badauderie – baragouin – baliverne – dégoiser ».  Les femmes qui ne sont pas du peuple sont affublées de : « gourgandines – messalines – péronelles – pimbèches - mijorées ». Dans le texte cela nous donne : « Notre badauderie est en cause. Tant qu’on laissera la pépie et la crête aux aristocrates, le temps fera la grimace, et nous aurons toujours une figure de carême ». 

***

La suite ici …

http://davidlebras.unblog.fr/2013/12/13/bonjour-tout-le-monde/

***

vinyl04 faite votre offre |
Your Secrets and techniques... |
Jos3f4 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | école de musique de bulgnév...
| instant loans now
| Composerlorchestre